3ème journOlympic_pictogram_Rugby_unionée du tournoi des VI nations. Je ne commenterai pas le match Angleterre-France, mon chauvinisme l’emporterait sur mon objectivité, mais je reviens sur le match Ecosse-Irlande. En effet, une nouvelle fois les irlandais, malgré trois essais marqués ont failli perdre. A l’image de leur match précédent face à la France, ils ont consédé un maximum de pénalités. Alors qu’a donc fait la différence aujourd’hui ? Juste un essai marqué par la France, non réussi par l’Ecosse. Ce nombre incroyable de fautes, non sanctionné par un carton jaune contre les Irlandais, a su cette fois leur profiter.


 Je n’aime pas ce jeu, je n’aime pas les roublardises qui cassent le jeu offensif, la main qui traîne dans les regroupements, les replacements tardifs des joueurs hors-jeu permettant des minis écrans, la mêlée qui s’écroule du côté opposé de l’arbitre. Ce n’est pas première fois que je remarque ces « faits de jeu », comme disent les journalistes sportifs pour qualifier, notamment au foot, une faute non sifflée par l’arbitre qui profite à l’équipe l’ayant commise (ex . : la main de Thierry Henri contre l’Irlande ), mais pas seulement avec le XV du Trèfle. Si on continu comme ça, le style de jeu va changer, la suspicion grandira et les efforts faits par le monde du rugby pour faire évoluer l’arbitrage seront anéantis.


 Oui, malgré, les essais marqué par l’équipe d’Irlande, je n’aime ce jeu …